Accueil  FAQ  Rechercher  Groupes  S'enregistrer  Connexion  



 

Partagez | 
 

 Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 0:49





Mathilde De Kavisto

feat. Lana Parrilla - Vampire

Description

ÂGE REEL & ÂGE PHYSIQUE : Elle a fêté l'an dernier son cinquième siècle, et mais elle fait 28 ans
APPARENCE PHYSIQUE : Brune, peau blanche et fraîche, les yeux foncés et un sourire plutôt psychopathe quand elle veut.
PERSONNALITÉ : Personnalité ? Si vous allez en Finlande nous vous raconterons l'histoire d'une duchesse douce et aimante de son peuple de finnois. Elle a toujours comme bon lui semble, jusqu'à la destruction de sa ville dont elle était duchesse : Kavisto. Cette ville qu'elle aimait pour ses bois, cette nature, qui rendait cette ville à la fois effrayante mais aussi rassurante.
Puis, les autres personnes ayant entendu parler d'elle, vous diront qu'elle était complètement dérangée, complètement à l'ouest, complètement folle et assoiffée de sang, ce qui vu, comme ça peut paraître grotesque, mais pas tant que cela, Mathilde a en effet deux personnalité, dont une qui s'est à moitié perdu dans les ténèbres.


Où vous êtes-vous implanté ?

[] IRLANDE
[x] LOUISIANE

CHERCHEZ-VOUS UN ESCLAVE ? : OUI !


Rôle/Métier/Entreprise



RÔLE / METIER / ENTREPRISE : Tueuse à Gage

LIENS AVEC PERSONNAGES DEJA PRÉSENTS : pas encore U.u



Pouvoirs


Réservé aux vampires et aux sorciers : Télépathie et Manipulation mentale.


Biographie

Octobre 1516. Voilà la naissance d’une tendre et douce enfant. Brune aux yeux marrons, comme sa maman. Le même petit nez que son papa. Son père est le duc de Kavisto, un petit village en Finlande. Sa mère était une femme issue d’une famille française très riche, c’était tout d’abord un mariage arrangé, comme beaucoup de mariage chez les bourgeois à cette époque. Tous les deux décident de prénommer leur fille, Mathilde. L’enfant était aimé de ses parents, elle était ce qui les a reliés, elle a apprit à ses parents à s’aimer. Joyeuse, honnête et souriante, Mathilde grandit dans l’amour et la prospérité que lui offraient ses parents. Elle suit une éducation assez stricte, elle était la future duchesse de Kavisto, et pour cela, elle se devait d’être irréprochable. La mère de Mathilde ne lui laissait rien passer. Puis, alors que Mathilde n’avait que huit ans, l’enfant connait un drame, celui où sa mère tombe gravement malade. La dégradation de la santé de la duchesse est rapide, et bien trop violent pour enfant de huit ans, Mathilde en a été terrorisée.

Voir l’un de ses parents se dégradait niveau santé, c’est toujours plus ou moins traumatisant. Toutefois, Mathilde ne faisait pas partie des enfants qui a assisté physiquement au dernier souffle de sa mère. Dernière souffle qu’elle a rendu dans la nuit, Mathilde s’était endormie en réfléchissant à cette promesse qu’elle avait fait à sa mère plus tôt dans la journée, cette promesse de suivre son cœur, ses envies, et ce toute sa vie, que c’est ainsi qu’elle honorera la mémoire de sa mère. L’enfant de huit n’avait pas saisit ces mots, mais elle avait promis se disant qu’elle comprendrait plus tard. Quand elle se réveille, elle saute de son lit dans l’optique d’aller voir sa maman dans sa chambre, mais en ouvrant la porte, elle vit un monsieur étrange avec une sacoche à la main, ce monsieur la regarde, les yeux baignés de larmes. Mathilde ne le connaissait pas, mais elle se dit que c’est l’un de ces énièmes docteurs que son père avait fait venir pour qu’il soigne sa femme. Les seuls mots que prononce ce monsieur à notre petite brune sont « désolé, Petite. ». Mathilde fronce les sourcils, et ne comprend pas, mais son instinct lui dit de courir vers la chambre de sa maman, elle entre dans la chambre criant « Maman ! Maman ! J’ai fais un rêve … ». De manière anormale le duc de Kavisto avait le front sur la main blanche et froide de la duchesse. Il redresse le visage vers sa fille, alors qu’elle avait baissé le ton en finissant sa phrase… « Cette nuit… » Elle s’approche de sa mère, et lui attrape sa main. La froideur de la peau de sa mère lui avait donné des frissons, l’enfant senti ses larmes montées à ses petits yeux bruns. Voir l’un de ses parents se dégradait niveau santé, c’est toujours plus ou moins traumatisant. Toutefois, Mathilde ne faisait pas partie des enfants qui a assisté physiquement au dernier souffle de sa mère. Dernière souffle qu’elle a rendu dans la nuit, Mathilde s’était endormie en réfléchissant à cette promesse qu’elle avait fait à sa mère plus tôt dans la journée, cette promesse de suivre son cœur, ses envies, et ce toute sa vie, que c’est ainsi qu’elle honorera la mémoire de sa mère. L’enfant de huit n’avait pas saisit ces mots, mais elle avait promis se disant qu’elle comprendrait plus tard. Quand elle se réveille, elle saute de son lit dans l’optique d’aller voir sa maman dans sa chambre, mais en ouvrant la porte, elle vit un monsieur étrange avec une sacoche à la main, ce monsieur la regarde, les yeux baignés de larmes. Mathilde ne le connaissait pas, mais elle se dit que c’est l’un de ces énièmes docteurs que son père avait fait venir pour qu’il soigne sa femme. Les seuls mots que prononce ce monsieur à notre petite brune sont « désolé, Petite. ». Mathilde fronce les sourcils, et ne comprend pas, mais son instinct lui dit de courir vers la chambre de sa maman, elle entre dans la chambre criant « Mère ! Mère ! J’ai fais un rêve … ». De manière anormale le duc de Kavisto avait le front sur la main blanche et froide de la duchesse. Il redresse le visage vers sa fille, alors qu’elle avait baissé le ton en finissant sa phrase… « Cette nuit… » Elle s’approche de sa mère, et lui attrape sa main. La froideur de la peau de sa mère lui avait donné des frissons, l’enfant senti ses larmes montées à ses petits yeux bruns. « Mère… réveillez-vous…. Je dois vous raconter ce rêve… » Le duc tend sa main vers Mathilde, l’enfant se tourne vers son père et lui saute dans les bras fondant en larmes, alors que le père de famille tente de rassurer son enfant. Le duc tend sa main vers Mathilde, l’enfant se tourne vers son père et lui saute dans les bras fondant en larmes, alors que le père de famille tente de rassurer son enfant.

Mathilde ne vivait plus qu’avec son père. Un duo, et dès la mort de la duchesse, le duc décide d’évaluer la sagesse et la gentillesse de sa fille. Alors, quand ils reçoivent les plaintes des villageois de Kavisto, il demande l’avis de Mathilde. Mais, l’enfant n’était pas prête, oh ça non, il était bien trop, son éducation n’était pas fini. Mais, le temps passe et Mathilde devient une jeune fille bonne et sage, à l’âge de quatorze ans, elle réussit à régler un souci des plus compliqués. Une trahison familiale, elle avait réussi à réconcilier tout le monde, de part son fort caractère qui lui a permis de se faire respecter, et par sa morale. Le duc était fier de sa fille, au point qu’il l’autorise à sortir du manoir de Kavisto, rencontrer les habitants de son village. Ce que Mathilde s’empresse de faire, enfilant une robe cousue avec doigté par sa nourrice, elle sort de chez elle, accompagnée de deux gardes. Alors qu’elle marchait dans les rues boueuses de son village, les gens la regardaient avec attention, une fille de bourgeois dans les rues ce n’est pas courant. Puis, elle se fait bousculer par un laitier. Elle tombe dans la boue, adieu sa belle robe, mais elle s’en fichait, elle en riait, mais les gardes, eux, non. Il se jette sur ce pauvre jeune homme visiblement ayant la vingtaine. Mathilde se relève et se fâche contre les gardes leur donnant l’ordre de partir, elle était agacée, après tout, ce jeune homme n’avait pas exprès. Elle s’accroupit et aide le laitier à se relever. « Vous n’avez rien ? » lui avait-elle demandé avec compassion. « Je suis désolée, ils sont un peu nerveux, c’est la première fois que je sors du manoir. » Le jeune homme se redresse affirmant qu’il n’a rien, si ce n’est l’arcade qui saigne. Mathilde place sa main sur son front pour regarder de plus près sa plaie légère, avant de constater sa peau gelée, un froid qui lui rappelle la peau glacée de sa mère il y a six ans de cela. « Oh mon dieu, mais vous êtes glacés ! Venez, je vais vous raccompagner chez vous. » La bonté de Mathilde la perdra. L’adolescente ramène le laitier chez lui, entrant dans cette petite chaumière, elle constate qu’il vivait seul. Puis, alors qu’elle le dorlote, le jeune homme lui explique que ses parents sont morts, il y a bien longtemps. Qu’il vit seul et s’occupe de ses vaches, seuls. Mais les heures défilent et elle allait devoir rentrer. Elle se sentait bien avec lui, elle lui promet de repasser le voir régulièrement. Ce qui était sure, c’est qu’elle n’oublierait pas le visage ensorcelant de Julian de ci-tôt.

Elle lui avait promis… Elle avait pour habitude de tenir ses promesses, mais c’était sans compter sur son père qui, lorsque notre brunette est rentrée au manoir, lui a fait la morale sur s’inviter chez des inconnus. « Imagine s’il t’avait pris ta vertu de force ?! Tu ne serais plus digne de ton rang, ni d’honorer ton nom ! » Phrase qui avait vexé Mathilde, encore aujourd’hui elle se souvient de ces mots durs à son cœur. Elle avait perdu son droit de sortir du manoir au même moment. Et pour cause, le duc préserver son enfant, qui deviendrait femme quand elle se mariera avec cet homme qu’il a prévu pour elle. Elle le rencontre d’ailleurs une semaine après sa première escapade chez Julian. Elle rencontre ce jeune homme de quinze ans, qui ne demande qu’à se marier avec la future duchesse, il était issu d’une famille très riche, mais déjà à ce moment là, ce jeune homme du nom de Jonathan, ne lui faisait ressentir rien de bon. Il était venu une semaine au manoir de Kavisto, et Mathilde pouvait déjà affirmer qu’elle ne l’aimait pas. Mais, c’était son devoir après tout, le visage que Jonathan montrait à Mathilde n’était pas le même que celui qu’il montrait au duc.

C’est trois ans plus tard, alors que le laitier ne sort pas de sa tête que, Mathilde se prépare pour son mariage avec Jonathan. Elle avait peur. Peur de tant de chose… Elle se demandait si Julian lui en voulait de ne pas être revenue. Si avec Jonathan ça allait aussi bien se passer que ça l’a été pour ses parents. Et surtout, sa plus grande inquiétude venait de sa première relation sexuelle qu’elle aurait à sa lune de miel. Son père était malade, mais elle espérait qu’il ne la quitte pas trop vite, elle avait encore besoin de son père, elle en était sure. Cependant, il n’a pas pu se lever pour le mariage de sa fille unique, vêtue d’une robe blanche en dentelle, d’un voile et de jolis escarpins blancs, maquillée légèrement mais pour l’occasion, coiffée d’une tresse couronne, la brune était accompagné jusqu’à l’Autel par un garde nommé par son père. La cérémonie se passe plutôt bien, si ce n’est que Jonathan lui faisait encore plus peur que dans ses souvenirs. L’instinct d’une femme est rarement trompé.

La lune de miel ne s’est absolument pas passée comme Mathilde l’aurait voulu. Il est tout de suite passé à l’acte, d’une façon dont elle n’aurait jamais pensé qu’on lui ferait sa première fois, c’était si violent, si… Il lui levait la main dessus, la claquait, l’insultait, lui tirait les cheveux. Mathilde pleurait mais lui semblait aimer ça. Le lendemain, elle avait mal à l’entrejambe, elle pouvait à peine marcher, et aussi macho qu’il a toujours été, il lui disait que c’était un vulgaire cinéma, qu’elle avait pris son pied, il l’avait soit disant vu dans ses yeux, la vérité, c’est qu’il l’avait violée et que si elle essayait de l’en empêcher elle serait vu comme une mauvaise épouse, une mauvaise duchesse. Sa vie de femme se contenter à cela, le satisfaire la nuit et fermer sa gueule le jour, et bien évidement quand le couple est revenu de leur lune de miel le père de Mathilde était décédé. Elle n’avait plus qu’à suivre les règles de Jonathan. Sans compter qu’il la battait quand il était frustré, soit disant il devait extérioriser.

La duchesse de Kavisto haïssait son époux, violent, macho et rabaissant. D’ailleurs, un jour, alors qu’il lui avait ordonné de rester dans la chambre le temps qu’il règle une affaire, Mathilde se préparait à sortir, elle avait besoin d’air. Prête, elle sort du manoir, elle alors dix-neuf quand ce courage lui vient en elle. Elle sort du manoir sans la moindre escorte avec quelques sous sur elle, et durant ces heures dehors, elle aide son peuple, elle achète du pain à la boulangerie du coin qu’elle offre à des familles démunis, elle embauche des médecins personnellement pour des parents très malade, et surtout, elle se rend à la maison du laitier de la ville, durant toutes ces années, Julian n’était pas sorti de sa tête, elle voulait le revoir, lui expliquer pourquoi elle n’est pas venue plus tôt. Elle toque et rentre dans la maison. « Julian ? Julian vous êtes là ? C’est moi, Mathilde… » Elle espérait qu’il se souvienne d’elle, mais visiblement, il n’y avait personne, elle détache une broche de sa robe, qu’elle dépose sur vieux meuble en bois et s’apprête à partir quand elle se retrouve nez à nez avec Julian qui s’apprêtait à rentrer chez lui, vêtue de ce grand chaperon encore une fois. Leurs regards se sont emmêlés et Mathilde s’apprêtait à tout lui expliquer. « Julian ! Je suis désolée si vous saviez je… » Il pose son doigt sur les lèvres de la brune et l’embrasse délicatement, avec tendresse, douceur, tout ce que Mathilde demandait depuis sa naissance. Elle recule, honteuse de s’être laisser embrasser alors qu’elle est mariée à présent. Julian ferme la porte derrière lui, et enlève sa capuche, il faisait sombre dans cette maison, comme dans son souvenir, sombre mais chaleureux, contrairement aux lèvres et à la peau du beau brun devant elle. Le plus étonnant ? Il n’avait pas pris une ride. Il semblait aussi jeune qu’il y a cinq ans, il était aussi beau. Mathilde le regarde s’approchait d’elle, elle savait qu’elle devrait partir d’ici, qu’il était bien trop attirant pour elle maintenant, puis elle se posait plein de questions, et pourtant, sans qu’on lui demande rien Julian allait tout lui expliquer. « Ma douce Mathilde. Je sais ce que le duc vous fait subir, et j’ai peut-être une alternative pour vous. » La duchesse fronce les sourcils, il savait ? Mais, elle n’en parlait à personne. « Comment cela, vous savez ? » La collant contre le mur avec douceur, Julian hume le doux parfum de la duchesse qui est quelques peu doux, fruité et qui ferait tourner la tête de plus d’un homme ici. Mathilde le regarde encore, elle n’avait qu’une seule envie, c’était qu’il l’embrasse encore et encore. Ce que Julian fait.  Mais la suite des événements allait être plus…. Mouvementée. En effet, Julian tente de lui expliquer qu’il est un vampire, qu’il la voudrait à ses cotés pour toujours, dès maintenant, qu’ensemble, ils régneraient dans le monde. Mais, à ces mots Mathilde n’eut qu’une réaction. « Vous êtes complètement fou ? Les vampires, ça n’existe pas, ce sont des histoires qu’on raconte aux enfants, et pour votre gouverne je ne suis plus une enfant. » Julian lui demande le laisser lui montrer, et reculant dans la pénombre, Mathilde plisse les yeux pour percer l’obscurité. « Julian ? Vous me faites peur là… » Et quand il se rapproche, il avait deux canine dépassant de sa lèvre supérieure, le visage quelques peu plissé et il était blanc comme la neige. Un bruit de peur sort de la bouche de Mathilde alors qu’elle recule contre le mur, d’une vitesse surnaturelle, il vient vers elle et caresse sa joue « je ne vous ferai jamais de mal Mathilde, croyez moi. Je vous aime. » Les trois derniers mots étaient tels un gâteau au chocolat dans sa bouche pour ses oreilles, elle ferme les yeux, et se laisse embrasser à nouveau, elle lui rendait même son baiser, comme si elle était manipulée. Mais, la duchesse revient elle, et pousse doucement Julian. « Je ne peux pas, vous en mourrez, je dois y aller. » et la brune sort de la maison du laitier, retournant chez elle. Bien sur quand elle arrive à son manoir, ce sont des coups qui lui sont arrivés dessus, Mathilde avait fait un choix. Elle avait décidé d’honorer son statut, pour son peuple, plutôt que de fuir son époux avec celui qu’elle aime vraiment. Mais, changera-t-elle d’avis ?

Les années passent, et Mathilde ne cesse de penser à ces baisers échangés avec Julian. Alors qu’elle se faisait battre et violer chaque jour sans pour autant tomber enceinte, la jeune femme se demande si elle n’a pas fait le mauvais choix. Elle a 25 ans, sans enfant, un mari rongé par la luxure, et l’infidélité, violent… Elle a tout pour fuir sa vie…Retrouver Julian, bagage à la main et fuir, loin, aussi loin que possible. Mais, voilà qu’elle a la nausée. Est-elle malade ? Non. C’est le jour de ses vingt six ans que Mathilde accouche enfant d’un enfant. Une petite fille. Mathilde était aux anges, bien que ce soit le fruit d’un homme qu’elle hait, elle est sa fille, et elle se promet de lui apprendre la bonté. Mais, le duc ne fut pas de cet avis. « Je voulais un fils ! Tu es vraiment une incapable Mathilde ! Je vais te donner une bonne leçon ! » Jonathan ne mit pas longtemps, avant d’égorger sa propre fille. « Tu n’es pas digne de moi, Mathilde ! » La duchesse s’était jetée à ses pieds, venant tout juste d’accoucher pour qu’il laisse sa fille vivre, elle le suppliait, mais rien n’y avait fait. La duchesse était anéantie, elle avait attendu cet enfant depuis tant d’année. Pleurant à s’étouffer de larme, criant de colère et de tristesse dans sa chambre, la duchesse ne pouvait plus vivre dans ces conditions. Au même moment, une silhouette s’approche de la fenêtre, Mathilde la reconnait. Elle avait besoin de lui plus que quiconque, elle trouve la force de se lever et d’ouvrir la fenêtre, elle ne savait pas comment il était monté mais, elle l’autorise à entrer dans la chambre. Julian rentre dans cette chambre et embrasse Mathilde essuyant ses joues avec ses pouces au passage. Il savait, il savait tout, la brune ne cessait plus de pleurer, et Julian la serre contre lui, contre son cœur frigorifié par la mort. Il ferme les rideaux, l’accompagnant par la suite jusqu’au lit, il voulait qu’elle se repose, mais elle cru autre chose, alors elle le baffe sans aucune attente. « Vous devez dormir Mathilde… Je ne vous toucherai pas, c’est promit… » Mathilde regarde son lit avant de s’allonger dessus Julian s’assoit à coté d’elle, alors que la duchesse se colle à lui. Julian la berçait jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Quand elle se réveille, il était parti mais Mathilde avait compris une chose. Elle voulait Julian.

Une semaine suite à ce drame, elle avait tout planifié. Sa fuite lorsque son époux serait à la chasse, les voyages qu’elle ferait l’homme qu’elle aime ou plutôt… le vampire qu’elle aime… Elle était sortie du château en toute discrétion, elle avait réussi à convaincre quelques servants à l’aider à fuir. Dont cette fameuse nourrice de sa jeunesse qui lui cousait des robes, elle était celle qui la soutenait le plus. « Ma fille, votre père serait fière de votre force, et votre mère de votre bonté, mais il est temps que vous sauviez votre peau, avec tout mon respect. » Accompagné jusqu’au village par quelques servants, elle leur dit au revoir et fonce dans la maison du laitier. « Julian ! Je vous… » La maison était vide. Mathilde lâche son bagage et rentre dans la maison. « Julian ? » Mathilde échappe une larme. Trop tard. Elle sort de la maison quand elle se trouve nez à nez avec Jonathan sur son cheval, avec ses camarades de chasses. « Oh… Vous partiez ma douce ? » Les mots tendres de Jonathan n’avait plus aucun sens pour la brune, elle fronce les sourcils, n’aimant pas être en spectacle devant tout le monde. Il descend de son cheval, et la baffe devant tout le monde, elle en tombe dans la boue tellement que le coup était fort. Et au moment ou elle allait se ramasser tout une plâtrée de coups de pieds sous les rires des camarades de chasses de Jonathan, un homme vêtu d’un chaperon surgit et frappe le duc en plein visage. Mathilde reconnait Julian et tente de se redresser, c’est la fleuriste du coin qui vient l’aider à se redresser et à s’éloigner du combat. Le combat à main nu, Julian le menait, mais quand un camarade de chasse de donne une lance à Jonathan, tout s’inverse. Le duc transperce le vampire qui tombe au sol. Mathilde cri de toutes ses forces et court vers le vampire. « Je suis désolée Julian… » Elle lui caresse la joue. « J’aimerai bien avoir des gestes comme cela, Mathilde. » Le duc restait lui-même. Puis la foule finit par agir. Des tomates volent sur le duc et ses acolytes, ils sont d’ailleurs forcés de prendre la fuite jusqu’au manoir, le bucheron et le forgeron soulève le laitier jusque chez la fleuriste, elle allait tenter de le sauver. Mathilde n’avait pas envie de rentrer, sachant très bien ce qui allait l’attendre. Elle reste au coté de l’élu de son cœur. « Math, c’est pas une lance dans l'abdomen qui va me tuer. » La duchesse fronce les sourcils et ramène ses cheveux sur la droite, libérant le coté gauche de son cou, elle fixe Julian et hoche la tête comme une autorisation. « Allez-y mon amour. » Julian mord Mathilde après une certaine hésitation. Ce fut la première morsure que Mathilde reçu. Au début sa pique, puis on s’y fait. Julian guérit presque instantanément, La fleuriste n’a pas tout compris, mais laisse le couple partir. Elle leur montre un chemin qu’ils peuvent prendre pour fuir Kavisto. Mathilde fut rassurée de voir que son peuple la comprenait, alors elle fuit avec son amant par ce chemin donné par une fleuriste à qui elle doit la vie.

Et voilà. Mathilde de Kavisto prenait la fuite au bras de son véritable amour. Mais dans cet idéal, deux choses embêtaient fortement Mathilde, la première, Jonathan ne sera donc jamais puni de ces actes, la seconde, elle continuera de vieillir alors que Julian est immortel. Alors qu’ils parcourent ensemble pendant deux ans, Mathilde tente de le convaincre de la transformer, elle veut être comme lui. Bien que durant ces deux ans, elle lui donne son sang pour qu’il se nourrisse, elle préférait mourir maintenant que de se voir vieille peau à coté de lui. C’est le jour de ses vingt huit ans que la brune lui demande pour la dernière fois autour d’un verre de vin en France. « Bon anniversaire Math. » lui avait-il dit en levant son verre. « Julian. Transforme-moi ! S’il te plait ! » Julian soupire, il ne voulait pas, il ne voulait pas la perdre, il l’aimait tellement. « C’est trop dangereux Math, tu pourrais en mourir. » Mathilde hausse un sourcil. « Je vais mourir de toute façon, du haut de tes 253 ans, tu devrais pouvoir me transformer sans soucis… S’il te plait… » Julian se trouvait dans un choix difficile à faire. « Si tu venais à en mourir… » Mathilde le coupe « Je ne mourrai pas. » Elle était sure d’elle et probablement déterminée, Julian n’a jamais pu rien faire contre la détermination de la brunette. « Bon... Il nous faut un endroit fixe pour quelques jours… » Mathilde était heureuse qu’il ait enfin accepté. La suite allait être un peu plus compliquée. Le couple est revenu en Finlande, Julian connaissait l’amour de Mathilde pour sa ville natale alors, c’est ici qu’il la transformerait, dans une grange à Kavisto. Mathilde était prête, alors Julian boit son sang, alors que la brune sent son sang quitter son corps, une habitude maintenant, elle commence à stresser quand c’est son énergie qui s’échappe de son corps. Julian s’arrête alors que Mathilde allait perdre connaissance. Le brun s’ouvre le poignet et le tend à la brune qui pose ses lèvres chaudes sur le poignet glacé du brun et commence. Il caresse les cheveux bruns de Mathilde l’encourageant, il la savait forte mais il ne savait pas si elle le serait suffisamment pour ce qui était à suivre. Quand Julian senti que c’était assez, il retire son poignet de la bouche de sa bien aimée, qu’il allonge sur du foin et lui dépose un baiser sur le front. Il s’allonge à ses cotés et veille sur elle, elle gémissait de douleur, se tordait, elle criait parfois, Julian qui allait chasser de temps en temps revenait quand les cris de Mathilde se faisait trop fort, il avait peur que ça ne cesse pas ou qu’elle s’endorme et ne se réveille pas. Et pourtant au bout de 34 heures et quelques minutes, Mathilde finit par mourir pour se réveiller quelques instants après, Julian l’embrasse, ravi que ça ait fonctionné. Cependant, Mathilde avait très faim, alors il était temps qu’elle se nourrisse de sa nourriture d’aujourd’hui.

Julian apprend à Mathilde à se servir de ses dons. Celui qu’elle a hérité du vampire est la manipulation mentale, l’autre est la télépathie, elle lit les pensées des gens et leur parle dans leur tête, cool non ? Il lui apprend aussi à se nourrir sans tuer. Elle apprenait vite, très vite, il faut croire qu’il est un bon Sire et elle une bonne Infant. Mais, arrive 3e anniversaire en tant que vampire, elle a alors  31 ans à son compteur total. Mais, cela fait aussi 5 ans que sa fille a été tuée par son époux, et elle a juré de se venger de tout le mal qu’il lui a fait, Julian le savait et il comptait bien veiller à ce qu’elle ne le tue pas. La duchesse se rend au manoir, jouant un jeu d’actrice. Elle pleurait. « Oh Jonathan, je suis si navrée, c’est vous que j’aime… Si vous saviez tout ce que j’ai vécu… » En temps normal, le duc l’aurait fait exécuter, mais connaissez-vous un humain apte à résister au charme d’une vampire ? Surtout dotée d’un don, celui de la manipulation mentale. La duchesse est revenue, la rumeur s’ébruite dans le village natal de Mathilde. Quelques temps plus tard, Mathilde annonce à son village la mort du duc et fait envoyer une lettre au roi pour le lui annoncer aussi. Elle annonce une maladie semblable à celle de sa mère autrefois, mais la vérité c’est que même Julian n’avait pu empêcher Mathilde de le vider de son sang. Jonathan a été le premier meurtre de Mathilde. Le plus effrayant ? Cela lui a plu et elle n’a aucun regret.

Après ça, Mathilde chouchoute son village et ses habitants, certains doutait sur la maladie du duc mais en vue de comment il était violent avec la duchesse bien aimée, il ne cherche pas à savoir précisément. Mathilde était connue pour sa bonté, elle a instauré un moyen pour chacun puisse être soigné par un médecin sans soucis. Le laitier lui donnerait autant de lait que le médecin le souhaite sans être dans l’excès, le vendeur de patate de même avec sa marchandise, le boulanger donnerait quelques gâteaux. Et c’est Mathilde elle-même qui donne un peu d’argent à ses habitants qui veulent aller voir de la famille dans les villages plus loin. Julian la regardait gérer son village, il était un peu comme son valet à l’heure d’aujourd’hui. Mais, à coté de cela, Mathilde devait se nourrir, ainsi que son bien aimé. Ils allaient chasser dans les autres villages, évitant les proches de ses habitants. Elle en tue certains, non pas qu’elle ait très faim, mais parce qu’elle aime ça, entendre le cœur de sa victime s’arrêter d’un coup. Un bruit court très vite qu’un vampire se cache en Finlande. Son cinéma dure de 202 ans, jusqu’à ce qu’un roi décide de mener une enquête. Le fait que Kavisto n’a jamais été victime des attaques  de ce vampire amène la conclusion qu’il s’y cache. Julian avait prévenait Mathilde que c’était dangereux « Ils finiront par te tuer Mathilde, arrête de tuer… » Elle lui disait qu’il était mignon mais rabat-joie. Surtout que la duchesse avait commencé à faire des soirées entre vampires au manoir, boire du sang, se raconter leur histoire que ce soit avec des loups-garoux, des sorciers, ou des goules, Mathilde était très intéressée. Puis, Julian sentait que ça allait dégénérer, il prend une décision. Celle de tuer Mathilde.

Il n’était pas très loin de midi quand le brun attrape un couteau alors que Mathilde dormait. Il s’en voulait de l’avoir transformer, de devoir la tuer une seconde fois. Il plante ce couteau dans la poitrine de Mathilde qui se réveille dans un cri de douleur. « Qu’est ce que tu fous ?! » Une larme s’échappe des yeux de Julian. « Tu ne m’as pas laissé le choix Mathilde… » Et il lui arrache le cœur alors que la duchesse s’éteint dans un cri de douleur. Le vampire devait aussi se résoudre à lui couper la tête, mais devant ce doux visage laiteux, il se rappelle ce qu’elle était avant, et ne pu la tuer. Alors, il décide d’emmener son corps dans un lieu ou aucun vampire n’irait la chercher. En nouvelle-Orléans, gardant son cœur sous sa surveillance. Il était hors de question que Mathilde tue d’autres gens par sa faute. Son corps avait été caché par lui, il avait quitté le continent, chercher une maison suffisamment grande pour cacher un corps qui ne se décompose pas. Parfois, il va la voir et lui demande pardon pendant des heures, pardon de l’avoir laissé devenir ce qu’elle est devenue, pardon d’avoir du la séparé de son cœur. Quand il est allé à Kavisto pour la dernière fois, pour voir ce qu'il en était, le roi avait rasé tout le village, Kavisto n'était plus, n'existait plus, le roi avait tué tous les habitants de Kavisto et leur proche et soit disant, il avait attrape le vampire coupable de tout cela C'est bien sur faux, mais Julian était ravi qu'il croit cela. Une statut de Mathilde y fait figure également, le roi pense qu'elle a été tué par le vampire.

Elle reste ainsi pendant 268 ans. Dont 6 ans sans recevoir de visite de Julian qui prenait des années aussi. Durant ses 6 ans, il était torturé par quelques vampires de Finlande qui avait finit par le retrouver, lui et le cœur de Mathilde. C’est au bout de ces 6 ans que, Julian a bout de force, leur dit ou est caché Mathilde. L’un des vampires, Quinn, un très bon ami de Mathilde, un peu comme un frère, Approchant dangereusement des 800 ans, avait trouvé un esclave pour Mathilde, il était infirmier. Quand il la retrouve, qu’il lui remet son cœur en place, l’esclave du nom d’Aymerick lui fait son don de sang. Mathilde revient à la vie après plusieurs jours de perfusion. Quinn était ravi du retour de son amie. Il lui explique ou elle est, ce qu’il en est. Il lui raconte le bayou, et il lui raconte qu’Aymerick est son esclave maintenant, qu’il lui en fait cadeau. Mathilde avait analysé Aymerick à son réveil, mignon, gentil, il lui rappelait Julian. Elle n’avait d’ailleurs pas posé de question sur Julian, bien qu’elle aime encore, il l’a trahis et elle lui pardonnerait jamais, alors elle décide de faire de son nouvel esclave, un jouet. Sans compter des autres hommes, toutes espèces confondues, qu’elle juge à son gout. Mathilde avait encore la mentalité d’il y a 268 ans, mais cela lui donnait un charme. Le plus étonnant c’est que beaucoup de vampire ont entendu parler d’elle ne serait-ce qu’une fois, comme la grande tueuse d’humain de Finlande. Cependant, cette histoire la pénalise sur beaucoup de chose car, elle est aussi puissante qu'un vampire de 233 ans et non d'un vampire de 501 ans, son corps est resté en stand by durant toutes ces années.



Divers

INFOS + : I'm Bubus. I'm friend of Adaline  
CE PERSO EST-IL UN PV ? NOM DU CREATEUR : Math est une inventé
LIENS AVEC DES PERSONNAGES DEJA PRÉSENTS : Probablement
DISPONIBILITÉS RP : Quand j'ai le temps
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BLOOD EMPIRE ? Grace à Adaline/Logan,
cette purge là  






Dernière édition par Mathilde de Kavisto le Ven 26 Mai 2017 - 15:56, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Diablo admin
avatar

Messages : 619
Localisation : Nouvelle Orléans

MORE ABOUT ME
Infos:
Liens:
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 1:08
Bienvenue à toi, jolie créature Wink Si tu as des questions, je restes dans le coin ^^



En ralentissement jusque décembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 1:12
Ouuuuuh merci !!!! J'hésiterai pas !


I'm a killer ? It's not new, Honey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 1:22
Bienvenue officiellement beauté!
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 11:25
Merci mocheté ! :p


I'm a killer ? It's not new, Honey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 17:41
Moooche? Il est sexy à mort mon louploup! Cool
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier de Louisiane
avatar

Messages : 19
Localisation : Chez moi, au post ou à l'hopital (non, je ne surveille personne...*Tousse*)
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 18:23
Bubuuuuus c'est Vic! Garde moi un lien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire d'Irlande
avatar

Messages : 267
Localisation : Irlande
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 20:21
bienvenue!


[center]

~~Ma fiche~~

~~Ma voix: Eva~~

"Moi aussi, j'ai des boobs"

♪ J'fais des trous des p'tits trous encore des p'tits trous Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 22 Mai 2017 - 21:04
Merci Kathleen

VOUS ETES PAS BEAUX LES MONTRES AU DESSUS !


I'm a killer ? It's not new, Honey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Mar 23 Mai 2017 - 17:17
XD maiiiis
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Mar 23 Mai 2017 - 17:18
oui oui toi aussi t'es pas belle !


I'm a killer ? It's not new, Honey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Diablo admin
avatar

Messages : 619
Localisation : Nouvelle Orléans

MORE ABOUT ME
Infos:
Liens:
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Lun 29 Mai 2017 - 22:52

Hellcome !

Un p'tit peu d'patience mon gars...


J'ai quelque chose à te dire

Alors j'ai tout lu en détail et j'aime beaucoup l'histoire générale de ce personnage. Cependant, il y a quelques erreurs par ci par là qu'il te faudra corriger avant toute validation.

Comme tu l'as expliqué toi même en signalant que ta fiche était terminée, il te faudra revoir les quelques fautes inattention et certaines tournures de phrases.

Dans le second paragraphe, à deux reprises, tu écris la même chose. Je pense que c'est une simple erreur de copier/coller qu'il serait bon de corriger ^^

Par la suite, j'aime beaucoup l'avatar que tu as choisi mais, malheureusement, elle fait bien plus âgée que 28 ans. Tout au mieux, elle peut avoir physiquement 33/35 ans minimum mais pas moins. A toi de choisir quel age physique lui conviendrait le mieux.

J'aime énormément son caractère mais il n'est pas bien explicité à travers sa bio : est ce que c'est la douleur de sa transformation qui a enclenché le processus ou le gout du meurtre ? Il faut développer la déchéance mentale de ton perso au cours de sa non vie afin que tes futurs partenaires de jeu puissent mieux en comprendre les tenants et les aboutissants.

Je trouve les pouvoirs que tu donnes à ton personnage très pertinent. Cependant, il te faut plus développer ce paragraphe de ta présentation afin d'en déterminer les tenants, les aboutissants, les faiblesses et les limites. Il te faut aussi savoir que ces pouvoirs se développent au cours des siècles et qu'il faut également prendre cette donnée en compte pour savoir à quel stade en sont la maîtrise de tes pouvoirs au fil des ages et donc, par analogie, au cours des faits marquants de ta bio.

Par rapport à la temporalité de la bio, j'avoue que je me suis un peu perdu. La chronologie des événements n'est pas bien claire et il faut impérativement donner des dates, des ages ou des faits marquants. Quel est l'âge vampirique de Julian lorsque Mathilde le rencontre pour la première fois ? Quel âge a Mathilde à ce moment là ? Combien de temps dure son mariage ? Combien de temps s'écoule t il entre son engendrement et son retour au manoir familial ?...

Concernant purement les êtres vampiriques, il faut savoir qu'ils ne craignent pas les humains et les surpassent largement en force, en puissance et en célérité. Le fait que Julian, qui est peut être un Vampire de plus de 100 ans lors de son combat avec Jonathan, soit en difficulté n'est pas possible. Un geste de la part de Julian et Jonathan aurait eu la gorge tranchée. Le fait également qu'un simple coup de lance métallique atteigne de la sorte Julian est impensable. Seul l'argent peut le ralentir, et encore, et jamais aucune arme de cette époque n'a été faite autrement qu'en fer massif. De plus, en tant que Vampire, un simple coup de lance aurait eu l'effet d'un cure dent pour Julian. Dans les minutes suivant l'impact, il se serait régénérer sans le moindre mal et aurait terrassé Jonathan sans jamais flancher ni s'affaiblir. Je t'invite à relire en détail la fiche des caractéristiques vampiriques juste ICI.

Pourrais tu plus expliciter ce qui pousse Mathilde à donner son sang pour la première fois à Julian ? Est ce que, par la suite, Julian a fait de Mathilde sa Goule pendant deux ans ? Si tel est le cas, il te faudra savoir que Mathilde aura donc goûté au sang de Julian et en sera devenu accro. Je t'invite également à regarder les spécificités des Goules juste ICI.

Tu dis que Jonathan est le premier meurtre de Mathilde. Cependant, de quoi s'est elle nourrie depuis sa transformation ? Elle peut avoir goûté les animaux mais le sang humain est le plus savoureux qu'il soit pour un Vampire.

Tu évoques que la rumeur de la présence d'un Vampire devient de notoriété publique. Il faut savoir que les créatures de la Nuit vivent dans la plus grande discrétion au sein de la population humaine. Ceci est vital pour leur propre survie. Cette rumeur ne peut donc pas être bon pour cette communauté. Pourquoi ne pas parler plutôt d'un fléau inexpliqué à la place ? Dans la même veine, les soirées entre créatures de la Nuit doivent se faire en toute clandestinité et discrétion pour les raisons que je t'ai évoquées un peu plus haut. De plus, les Vampire et les Lycans, en règle générale, ne font pas très bon ménage donc, prudence.

Je pense aussi qu'il serait bon d'approfondir pourquoi Julian pense que la situation avec Mathilde va dégénérer. Est ce un concours de circonstances ou des faits successifs qui l'ont amené à cette conclusion ?

Autre fait important : un Vampire ne peut pas survivre plus de quelques instant sans cœur. Le fait de retirer celui de Mathilde durant 6 ans est totalement impossible. De même que la stase ne peut se faire. Si Mathilde est enfermée sans nourriture pendant tout ce temps, elle est en pleine conscience et, ce manque de sang durant une si longue période la rend folle et incontrôlable de manière irréversible à un point inimaginable. Si tel est le cas, ton personnage sera si dangereux et instable qu'il ne pourra pas vivre des aventures RP normales. Donc viennent les questions suivantes : Pourquoi la Louisiane tout particulièrement ? Qui la garde ? Comment est elle nourrie et à quelle fréquence pour l'éviter de devenir instable ?

Tu parles d'un certains Quinn. Qui est il ? Comment a t il connu Mathilde ? Est ce un Vampire, lui aussi ? Pourquoi lui donne t il un esclave ? Comment sait il qu'un réseau d'esclaves dans les bas fonds de la Louisiane existe si ce n'est pas, lui même, une créature de la Nuit ?

Il faut aussi savoir que, dès le moment où Mathilde a été engendré, son corps s'est figé dans le temps et ne vieilli plus.

Voilà, j'ai essayé de dégrossir le plus possible les petites erreurs que j'ai pu constater dans un premier temps. Je pense qu'avec un petit peu d'ajustements, ta fiche sera totalement vialbe pour une validation ^^



Codage by Mr. Chaotik




En ralentissement jusque décembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Mar 30 Mai 2017 - 13:16
mh, euh, en gros je dois refaire pas mal de chose, et j'ai clairement pas envie

par conséquent, je vais surement changer de perso ^^


I'm a killer ? It's not new, Honey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Diablo admin
avatar

Messages : 619
Localisation : Nouvelle Orléans

MORE ABOUT ME
Infos:
Liens:
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Mar 30 Mai 2017 - 14:00
C'est dommage, je pense que ce perso aurait vraiment pu donner la réplique à pas mal de perso ici Smile Ce ne sont que des petites modifications qui peuvent être corrigés sans soucis je pense ^^



En ralentissement jusque décembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 19
Localisation : Nouvelle-Orleans au Bayou principalement
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Mar 30 Mai 2017 - 15:20
Bah c'est que la moitié des choses, je pense les avoir écrites en fait, dans chaque paragraphe l'age de Mathilde y figure selon moi, m'enfin je vais voir :/


I'm a killer ? It's not new, Honey.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vampire/Sorcier d'Irlande
avatar

Messages : 745
Localisation : Dans mon palais des 1001 nuits
MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   Mar 30 Mai 2017 - 16:48
Duchesse ? C'est mignon comme nom, ça va bien à un animal de compagnie je trouve.^^

Je passais par là, par hasard.

Ne m'en veuillez pas trop... si je n'ai pas encore tout lu.

Et je te souhaite la bienvenue, ce que j'avais oublié de faire initialement. Laughing


Le désert m'a vu naître, grande est ma fortune, mes faiblesses sont petites et bien cachées. Le Clan Zamora et ma chère Ambre sont mes seules attaches.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto   
Revenir en haut Aller en bas
 
Une duchesse légèrement psychopathe ~ Mathilde De Kavisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» Arrivée de la Duchesse de Savoie et de la Duchesse des Bauges.
» Une psychopathe? xD [validée]
» Madame Mathilde
» Le retour de la Duchesse d'Occident ! (2 juin 1458)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Empire :: . :: Registres-